komoot
  • Découvrir
  • Planificateur d'itinéraire
  • Fonctionnalités
Découvrir

Road to Lisbon — Bikepacking entre les Alpes, les Pyrénées et les Picos de Europa

Peter Baumeister

Road to Lisbon — Bikepacking entre les Alpes, les Pyrénées et les Picos de Europa

VTT - Collection par Peter Baumeister

47

Tours

288:36 h

2 385 mi

186 400 ft



En 2021, j'ai pris la décision de consacrer ma vie à ce que j'aime le plus : être en pleine nature et explorer. Pour cette raison, j'ai quitté mon chez-moi avec le simple objectif de vivre la plus grande aventure possible et de découvrir les paysages les plus reculés et les plus beaux d'Europe occidentale.

Pourquoi Lisbonne ?
Un objectif plutôt aléatoire pour être honnête ! En examinant la carte de l'Europe à la recherche d'une potentielle destination, j'ai réalisé que j’aurais la possibilité de passer beaucoup de temps en très haute montagne entre mon domicile dans le sud de l'Allemagne et la capitale portugaise. J'ai imaginé suivre l'ensemble des Alpes, puis parcourir les Pyrénées d'est en ouest avant de longer les monts Cantabriques dans le nord de l'Espagne et de les traverser aux Picos de Europa. De là, je serais alors plus ou moins proche de Lisbonne, tout en n'ayant pas à surmonter beaucoup de sections plates, ce qui me semblait plutôt cool. Avec cette vision en tête et sans autre planification d'itinéraire, j’ai pris la route le 3 octobre. "Comment diable voulez-vous traverser les Alpes et les Pyrénées si tard dans la saison ?" m’a-t-on demandé à de nombreuses reprises. Je n’avais pas vraiment de réponse, mais je ne voulais pas non plus d’une aventure trop facile. J’avais vraiment envie de relever un défi de taille, et j'étais prêt à affronter des conditions automnales froides et humides dans la solitude des montagnes. En fin de compte, il s'est avéré que mon courage (ou ma stupidité :D) de partir en octobre a été récompensé par une météo incroyable pendant la majeure partie du voyage. J'ai planifié mon itinéraire au jour le jour, afin de pouvoir toujours prendre en compte les conditions météorologiques et de monter le plus haut possible en toute sécurité. J’ai même pu passer la ligne des 3 000 mètres et passer plus de 15 jours au-dessus de 2 000 mètres d’altitude.

Ma configuration :
Pour avoir un maximum de liberté et être complètement autonome, j'avais besoin de matériel et de vêtements pour survivre au grand froid, mais aussi de pièces de rechange et d'outils de réparation pour reprendre la route en cas de casse. En même temps, je voulais aussi être léger que possible pour pouvoir continuer à faire du VTT. C'est pour cela que j'ai choisi une configuration minimaliste pour ne pas être limité lorsque je roule en montagne. Mon vélo est un VTT hardtail solide, mais sans particularité. Il s'est révélé être une fois de plus un compagnon parfait.

Documentaire vidéo :
Comme je partais seul, je savais que j'aurais beaucoup de temps pour moi et j'ai décidé d’en profiter pour travailler sur mes compétences en matière de réalisation de films. J'aime l'idée de pouvoir faire vivre à d'autres mes aventures et de partager les paysages étonnants que je découvre. J'ai donc fait des efforts pour monter les meilleures vidéos possibles tout en étant dans l’action. Au total, j'ai documenté l'ensemble du voyage en 6 épisodes de 15 minutes chacun. Ils vous montrent les principales sections de montagne. Je crois que les films sont pleins d'inspiration pour VOS prochains voyages à vélo et un bon divertissement pour les jours plus froids passés sur le canapé 😉 .

Maintenant, à vous de parcourir ce circuit (ou certaines sections) vous-même ! Je ne me considère pas comme un athlète professionnel, donc théoriquement tout le monde peut faire ce que je fais. Malgré ça, je pense que pour suivre mon itinéraire et pouvoir en profiter pleinement, il vous faut :
- être en bonne condition physique,
- une forte volonté pour surmonter des sections de portage de vélo assez conséquentes,
- une certaine expérience du milieu alpin,
- des compétences de base en VTT de descente,
- et ne pas trop savoir/se soucier d’où dormir.

En plus de ça, vous devez accepter d'être dans des zones très isolées et reculées, où vous ne verrez parfois pas d'autres humains pendant des jours (du moins à cette époque de l'année). Si tout cela vous semble aussi excitant qu’il m’a semblé, vous allez passer un moment inoubliable 😉.

Carte

loading
loading

Tours et Incontournables

  • Jour 1 — Road to Lisbon

    07:58
    46,8 mi
    5,9 mph
    5 525 ft
    1 625 ft

    Partir de chez moi était une sensation étrange. Suivre mes sentiers bien connus au début ne me donnait pas l'impression de faire un grand voyage. Comme je voulais surtout passer du temps à la montagne, j'ai commencé par ça dès le premier jour. J'ai dépassé le Walchensee et me suis dirigé vers le Karwendel

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

    Personnaliser
    Voir
  • 07:26
    54,7 mi
    7,3 mph
    3 900 ft
    7 375 ft

    Le matin du deuxième jour, j'ai gravi mon premier sommet du voyage : l'Erlspitze à 2408 m d'altitude. Après une descente technique, j'ai atteint la rivière Inn et l'ai suivie vers l'ouest jusqu'à ce que je trouve une maison de fermier près de Landeck, où j'ai pu trouver une chambre bon marché pour la nuit.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • Inscrivez-vous pour découvrir des lieux similaires

    Obtenez des recommandations sur les meilleurs itinéraires, pics, et lieux d'exception.

  • 05:49
    51,1 mi
    8,8 mph
    3 550 ft
    2 550 ft

    Le troisième jour, j'ai déjà eu un premier aperçu de ce que cela peut être de traverser les Alpes en octobre. Nuages profonds et pluie. Mais bien pire : la première neige de l'année était prévue en altitude. Pour éviter de rester coincé dans la neige dès le troisième jour, j'ai dû changer d'idée pour

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 08:32
    43,8 mi
    5,1 mph
    7 025 ft
    6 750 ft

    Le jour 4, il a neigé jusqu'à 1200m, j'ai donc fait une pause forcée pour la première fois. Mes options pour aller dans les montagnes sauvages étaient assez limitées ces jours-ci. Afin d'aller encore plus haut, j'ai choisi de rouler sur le fameux Stilfserjoch à 2750m d'altitude. Avec des températures

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 06:23
    74,5 mi
    11,7 mph
    825 ft
    3 950 ft

    Après le Stilfserjoch, j'ai décidé de prendre de la distance pour la première fois et j'ai parcouru 120 km jusqu'au magnifique lac de Côme. Pour de nombreuses transalpes, c'est l'objectif final, pour moi seulement une toute petite étape d'un long voyage.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 04:04
    19,4 mi
    4,8 mph
    6 050 ft
    175 ft

    Une demi-journée de détente au bord du lac, puis je me suis à nouveau dirigé vers les montagnes. Depuis le lac, je pouvais déjà dire que je devais me battre dans un épais brouillard, mais comme je dormais sur un col, j'espérais pouvoir éventuellement profiter d'un beau lever de soleil le lendemain matin.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 07:40
    62,9 mi
    8,2 mph
    4 625 ft
    9 700 ft

    Mon plan a porté ses fruits : j'ai gravi un sommet de 2 300 m pour le lever du soleil et j'ai été récompensé par un paysage magnifique au-dessus des nuages. Après le lever du soleil, j'ai trouvé de superbes single trails de l'autre côté, m'amenant au prochain classique: Lago Maggiore. Courte pause pizza

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 09:06
    66,1 mi
    7,3 mph
    6 250 ft
    5 900 ft

    Par le col du Simplon j'atteins le Valais suisse, une région montagneuse que je voulais visiter depuis très longtemps pleine de sommets de 4000m. Pour tirer le meilleur parti de cette zone, mon ami Benni me rejoint pendant les trois prochains jours pour aller le plus haut possible.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 03:44
    28,7 mi
    7,7 mph
    7 325 ft
    475 ft

    Avec mon ami Benni, nous sortons des sentiers battus et choisissons un itinéraire reculé dans les hauteurs valaisannes. Nous voulons suivre des parties de la course de VTT "Grand Raid" et camper au-dessus de 2600m dans des nuits froides de moins 10 degrés.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 09:55
    26,4 mi
    2,7 mph
    6 050 ft
    7 475 ft

    Le jour 11, nous nous sommes réveillés au milieu d'un paradis montagnard. Pendant la nuit, nous avons eu une belle couche de neige fraîche de 5 cm, ce qui a rendu le paysage encore plus beau. Être les seuls humains là-bas est toujours un sentiment spécial, dont je ne peux pas me lasser. Ce jour-là, nous

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 11:19
    82,1 mi
    7,2 mph
    7 350 ft
    13 150 ft

    

    

    

    Benni et moi suivons le Grand Raid pendant une autre demi-journée avant de quitter le Valais et de pédaler jusqu'au lac Léman et de finir à Lausanne (la maison de Benni). 3 jours absolument spectaculaires dans le Valais - j'ai hâte de revenir ici.

    Le premier épisode documente

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 05:21
    47,7 mi
    8,9 mph
    1 600 ft
    1 750 ft

    Je passe 5 jours à Lausanne avec mon ami Benni et publie le premier épisode d'ici. Le jour 18, il était temps de repartir, en longeant le lac Léman. Mon objectif pour les jours suivants était d'ajouter quelques jours dans les Alpes françaises avant de me diriger vers la mer Méditerranée.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 02:13
    27,6 mi
    12,4 mph
    2 525 ft
    2 375 ft

    Rouler en direction d'Annecy, où je voulais repartir à la montagne pendant trois jours.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 03:56
    24,9 mi
    6,3 mph
    4 400 ft
    525 ft

    En examinant la carte, j'ai trouvé une vallée reculée prometteuse, que je voulais traverser. Comme je n'ai trouvé aucune information sur la possibilité que ce soit à vélo, je suis parti et j'ai essayé. Le jour 20, je suis remonté pour dormir à la belle étoile et pour me mettre en position d'essayer le pass le lendemain.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 11:02
    54,3 mi
    4,9 mph
    7 025 ft
    7 050 ft

    Une belle journée dans la solitude des montagnes. Se réveiller en pleine nature est toujours spécial. Les nuits sont vraiment froides, mais les couleurs automnales étonnantes en valent la peine. Et heureusement pas de temps d'automne, mais beaucoup de soleil pendant les jours. J'ai gravi le col lors

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 05:01
    45,7 mi
    9,1 mph
    2 125 ft
    7 025 ft

    Le jour 22, je me suis réveillé sur une crête de 15 km de long, ce qui s'est avéré être un rêve absolu pour le VTT. Le temps parfait avec 18 degrés en a fait une autre journée incroyable. Dans l'après-midi, j'ai dévalé les montagnes, dépassé Grenoble et enfin terminé le chapitre des Alpes. Désormais

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 07:54
    86,4 mi
    10,9 mph
    3 000 ft
    3 375 ft

    Il y avait encore 350 km jusqu'à la mer, mais comme il n'y avait plus de montagnes le long du Rhône, j'ai voulu le descendre rapidement et j'ai décidé de le retirer en deux longues journées. Fin octobre et j'avais encore 25 degrés - incroyable.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 08:30
    109 mi
    12,8 mph
    2 925 ft
    3 225 ft

    

    

    

    Toujours une sensation fantastique de franchir une étape importante. Avec 176km cette journée a été ma plus longue sur ce périple. Mais avec le projet de quelques jours de récupération chez des amis à Montpellier, ça valait le coup.

    L'épisode deux couvre l'ensemble des Alpes

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 06:41
    98,3 mi
    14,7 mph
    2 775 ft
    2 800 ft

    Je suis resté quatre jours à Montpellier, j'ai terminé le montage de l'épisode 2 puis je me suis mis en place pour ma partie personnelle marquante : Traverser l'ensemble des Pyrénées.

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • 03:21
    40,9 mi
    12,3 mph
    2 075 ft
    900 ft

    Au premier novembre j'arrivais enfin au pied des Pyrénées. Tout était prêt à m'immerger dans certaines des montagnes les plus sauvages d'Europe. C'est un long chemin depuis le niveau de la mer jusqu'aux montagnes sérieuses. À ce moment-là, je n'avais toujours pas d'itinéraire à suivre et je voulais le

    Traduit avecTexte d'origine

    par Peter Baumeister

  • + Tours & Incontournables

Fan de cette Collection ?

Commentaires

    loading

Collection Stats

  • Tours
    47
  • Distance
    2 385 mi
  • Durée
    288:36 h
  • Élévation
    186 400 ft

Vous aimerez peut-être

Montagnes, vallées et sentiers de La Rioja — Le GR 93 en e-Bike

VTT - Collection par Alvaro Hernandez

Un voyage à travers la Sierra Morena — De Cordoue à Séville à vélo

VTT - Collection par Yulman

Une montagne en Bourgogne — le Morvan à vélo

Sortie à vélo - Collection par Vincent Reboul

La route des Coteaux Champenois — Découvrir la Montagne de Reims

Sortie à vélo - Collection par Vincent Reboul