Cotation et degré de difficulté des itinéraires VTT

L'échelle STS comprend six niveaux de difficulté, classés de S0 à S5. Le niveau de difficulté de chaque parcours est mesuré selon cette échelle. Chaque niveau de difficulté est classé selon son circuit, le type d'obstacles, la pente, l'inclinaison dans les virages et les compétences techniques nécessaires pour progresser en toute sécurité.

  • Sentiers S0

    Sentiers sans ou avec peu de difficultés. Des chemins plus larges comprenant principalement du gravier ou terrains compacts. Racines et roches rares.

  • Sentiers S1

    Sentiers composés principalement de gravier compact ou chemins de terre avec quelques racines plates et des roches de petite taille. Certaines surfaces meubles nécessitant un bon niveau de pratique.

  • Sentiers S2

    Sentiers avec des surfaces meubles, racines et roches plus imposantes. Courbes étroites et pentes raides à certains endroits. Capacités avancées (freinage, équilibre, conduite) requises.

  • Sentiers S3

    Sentiers avec pistes VTT, lacets et passages difficiles. Éboulis et terrains glissants sur la majeure partie du sentier. Capacités avancées (freinage, équilibre, conduite) requises et fort niveau de concentration.

  • Sentiers S4

    Des sentiers exigeants avec des pentes raides. Des passages difficiles avec ramifications et éboulis. Excellentes capacités de pilotage et manœuvrabilité, parfaite maîtrise du freinage et bon équilibre sur roues avant et arrière. Seuls les vététistes confirmés sont susceptibles d'emprunter les sentiers S4.

  • Sentiers S5

    Des sentiers exigeants, peu empruntés. Virages en lacet, terrains encombrés, dénivelés, éboulis, et passages difficiles. Capacités avancées (freinage, équilibre, conduite) requises et fort niveau de concentration. Vous devrez probablement transporter votre vélo, bien que les pentes de certaines zones puissent rendre cette étape compliquée.