Louise

Cévennes Heaven - Un trip bikerafting dans les Gorges du Tarn

Louise

Cévennes Heaven - Un trip bikerafting dans les Gorges du Tarn

Collection par Louise

Inspirés par les filles de The Adventure Syndicate, ça faisait un moment que l'idée du bikerafting nous taraudait. Mais le bikerafting, c'est quoi ? C'est un astucieux mélange entre du packraft (un kayak gonflable super léger, en gros) et du bikepacking (un vélo chargé de sacoches, en gros).

Alors quand Antonin nous a proposé de descendre dans les Cévennes pour s'y initier avant un plus gros périple, on n'a pas hésité ! Et avec Nathan et Sophie, nous sommes partis le rejoindre au coeur des Cévennes. L'idée était simple : descendre le Tarn en packraft, et remonter le Causse Méjean à vélo, les embarcations repliées et harnachées sur nos petits porte-bagages.

Cette collection compile nos parcours aller (entre La Malène - Les Vignes - Saint Pierre des Tripiers) le retour (entre Saint Pierre des Tripiers - Saint Énimie - La Malène) et un parcours Gravel de récupération du Plan de Fontmort au Signal de Ventalon.

Une plongée au coeur des Causses et des Gorges du Tarn, à la poursuite des hérons et Martin-pêcheurs, des cerfs et des sangliers, des petites bâtisses en pierres et aux toitures de lauzes, des anciennes voies ferrées et des sentiers de Grande Randonnée. L'aventure automnale de quatre passionnés de grands espaces, inconditionnels de gravel et bikepacking, pour profiter d'un grand bol d'air frais avant l'hiver.

Carte

Tours et Incontournables

    03:51
    43,0 km
    11,2 km/h
    1 310 m
    870 m

    Premier jour de notre trip bikerafting dans les Gorges du Tarn. On prend le départ de la Malène, un petit village du Parc Naturel des Cévennes.

    Le début du parcours se fait en packraft, pour descendre le Tarn jusque Les Vignes. On commence par gonfler les bateaux, démonter les vélos, les fixer, vérifier la stabilité. Cette portion de 12 km de rivière est particulièrement belle, avec quelques rapides abordables. On est rapidement frappés par le silence qui règne sur l'eau, et on en profite pour observer un Martin-Pêcheur d'un bleu électrique perché sur une branche. Un héron nous accompagne un moment, pour nous éloigner de son nid.

    On s’engouffre dans les Gorges, enfermés entre le Causse Méjean et le Causse Sauveterre, et emmenés par Antonin, notre guide *****. La descente en douceur nous permet d’observer les grottes et cavités dans la falaise, les petits hameaux perchés, les bâtisses typiques.

    On remonte les vélos sur la petite plage des Vignes, on harnache les packrafts sur les supports Carradice, et on file profiter de la tombée de la nuit au Point Sublime. Une belle grimpette d'un peu plus de 500 m de D+ pour atteindre un point de vue incroyable sur les Gorges. On redessine émerveillés le parcours sur la rivière, puis sur les routes, ici et là.
    La descente est superbe, sur une petite route en épingles. On traverse la rivière pour rejoindre le Gîte, perché en haut du Causse Méjean. La encore, c'est une belle montée en épingles qui nous y mène, et un paysage totalement différent arrivé là-haut.

    Personnaliser
    03:27
    40,7 km
    11,8 km/h
    340 m
    770 m

    Le soleil commence à percer les nuages massifs quand nous partons pour cette deuxième journée. Les couleurs sont incroyables, et les petites bâtisses de pierres typiques de la région.

    On quitte rapidement la route pour se lancer sur une belle piste qui suit le GR. Chargés comme des baudets, on profite de ces beaux graviers roulants et des couleurs d’automne. A l’intersection, on continue à suivre le GR qui se corse un peu : c’est un sentier qui s’engouffre entre des buissons, qui monte et qui descend. On longe un champ en jachère, pour atteindre une vue typique du Causse Méjean : une belle plaine recouverte d’herbe sèche et de petits amas de roches calcaires. Parfait pour le pic-nic.

    On repartira par les pistes, chevauchant quelques barrières, avant de retrouver la route. Une dernière petite bosse, et on descend tranquillement jusque Saint-Énimie. C’est de ce petit village médiéval que nous repartons sur les packrafts, pour descendre 12 km de rivière jusque La Malène. Sur cette partie de rivière, on observe un petit hameau sans accès aux routes : un câble tendu en l’air permet de faire passer les vivres, et de petites barques attendent patiemment les habitants pour traverser. On s’arrête un peu plus loin en bas de Saint-Chély du Tarn et de son joli pont. Sophie se rapproche dangereusement d’une petite cascade, c’est audacieux à cette période de l’année.

    Avant d’arriver à La Malène, on entend une chute d’eau un peu plus loin. On se penche bien en arrière, et ça passe tranquillement !

    Personnaliser
  • Inscrivez-vous pour découvrir des lieux similaires

    Obtenez des recommandations sur les meilleurs itinéraires, pics, et lieux d'exception.

  • 04:31
    49,9 km
    11,1 km/h
    1 120 m
    1 120 m

    Les premiers tours de roues se font sous une bruine fraiche, en direction du Col de Fontmor. On bifurque rapidement vers des pistes de graviers puis une ancienne voie de chemin de fer. Le soleil se lève, et l’automne nous éclate au visage. Un ancien pont rappelle le passé ferroviaire du parcours, et plus loin, on descend des vélos pour éviter un mur effondré par la violence d’un épisode Cévenol.

    Avant d’entamer la grimpette jusqu’au Signal de Ventalon (1350m), on aperçoit une terrasse de café bien ensoleillée. Reboostés et bien réchauffés, on part sur une longue montée par les pistes. L’ascension est rendue difficile par une boue collante, mais on est récompensés par les couleurs et les bogues de châtaignes qui jonchent le sol.

    La dernière portion jusqu’au signal de Ventalon est un sentier de pierres. Sublime, mais raide. Le vent se lève à mesure qu’on s’approche du col, et on commence à avoir froid. On décide de s’arrêter là, à l’abri d’une petite forêt, pour prendre le pic-nic avant de repartir. Le sentier rétrécit et l’antenne du signal se dresse devant nous. Arrivés au sommet, le vent nous chahute dans tous les sens. On se met à l’abri d’une petite cabane au sommet pour admirer la vue, imprenable sur les Cévennes.

    Le petit sentier qui redescend est un peu périlleux. On porte les vélos, on y va doucement avant de rejoindre une superbe piste qui descend à travers la forêt. On rejoint ensuite une petite route qui tourne sur la droite. Une vue inattendue sur le Ventoux s’ouvre juste devant nous. La descente se fait par de petites routes en épingles, chacun s’arrête dans un angle pour photographier ce moment. Ces couleurs. Ces sourires.

    Personnaliser

Fan de cette Collection ?

Commentaires

    loading

Collection Stats

  • Tours
    3
  • Distance
    134 km
  • Durée
    11:49 h
  • Élévation
    2 770 m

Vous aimerez peut-être

Louise

Cévennes Heaven - Un trip bikerafting dans les Gorges du Tarn